BIENVENIDOS

BIENVENIDOS

26/11/10

SI J' ÉTAIS QUELQU' UN

Si J'étais Quelqu'un
 
 
Si j'étais quelqu'un
Mon esprit serait roi
Comme les autres
Je regarderais passer un train
 
Si j'étais quelqu'un
Je partirais loin dans la vie
 
Je partirais loin dans la vie
 
Si j'étais quelqu'un
Je rirais souvent
Comme les autres
Je penserais à toi.
 
Si j'étais quelqu'un
L'amour me jouerait des tours
Mon regard s'étonnerait
A ton bonheur fou
 
La bise soufflera dans les arbres en fleurs
Les anges sauteront en folie
Comme pour attraper des coeurs
Suspendus à l'échelle de l'infini.
 
Oh Si j'étais quelqu'un
Si j'étais quelqu'un
 
Si j'étais quelqu'un
Je serais dans un nuage
Comme les autres
Je dormirais comme un sage
 
Si j'étais quelqu'un
Noir ou Blanc
Comme les autres
Je serais comme toi.
 
Je redécouvrirais le monde
Je le peindrais à ma façon
Sur mes pages en désordre
Comme pour dessiner un ballon
Que je t'envoie à la figure.
Que je t'envoie à la figure.
Oh Si j'étais quelqu'un
 
Si j'étais quelqu'un
Je t'aimerais passionnément
Comme les autres...
 
Si j'étais quelqu'un
Comme les autres... quelqu'un
Comme les autres...

11/11/10

Leonard Cohen : 3 heures de concert comme un cadeau

par Jacques COROT pour La Provence

Pour son anniversaire, Leonard Cohen a charmé le Dôme
"Happy birthday to you Leonard". A peine commencée la deuxième partie du concert, les spectateurs du Dôme se sont spontanément levés et ont chanté en coeur pour souhaiter un bon anniversaire au chanteur canadien qui fêtait ses 76 ans hier. Mais le plus beau cadeau, c'est lui qui nous l'a fait avec trois heures de concert impeccable, à peine interrompu par un quart d'heure d'entracte. Bonne nouvelle : Leonard Cohen s'est bien remis de l'accident qui l'avait obligé de reporter la date de mai dernier. Mauvaise nouvelle : il ne repassera pas par ici de sitôt, a-t-il dit.
Coiffé de son éternel chapeau de feutre, entouré du toujours excellent groupe conduit par le bassiste Roscoe Beck, Leonard Cohen a donné un show qui fera date. En premier lieu pour cette innovation géniale: le sous-titrage en français des chansons sur deux écrans géants. Tout le monde a pu enfin saisir toute la poésie, toute la beauté des paroles. Sexe, amour, religion politique se confondent. Il peut parler de Dieu puis chanter "Je me souviens de toi au Chelsea Hotel/tu me faisais une pipe sur un lit défait"
La voix, elle, est restée la même. Chaude, profonde, charmeuse. Le partisan, hommage à la Résistance, reçoit une ovation. De même que Dance me to the end of love, Suzanne, Halleluyah, My Gipsy wife, First we take Manhattan (then we take Berlin), et pour presque finir l'insurpassable Famous Blue Raincoat, une lettre à l'amant de sa femme, signée "sincerly L. Cohen". Leonard, chante pour nous jusqu'à la fin de l'amour.

Copyrights : La Provence
Texte : Jacques COROT - Photo : Edouard COULOT

Georges Moustaki - Ma Solitude


Pour avoir si souvent dormi
Avec ma solitude
Je m'en suis fait presqu'une amie
Une douce habitude
Ell' ne me quitte pas d'un pas
Fidèle comme une ombre
Elle m'a suivi ça et là
Aux quatre coins du monde
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
Quand elle est au creux de mon lit
Elle prend toute la place
Et nous passons de longues nuits
Tous les deux face à face
Je ne sais vraiment pas jusqu'où
Ira cette complice
Faudra-t-il que j'y prenne goût
Ou que je réagisse?
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
Par elle, j'ai autant appris
Que j'ai versé de larmes
Si parfois je la répudie
Jamais elle ne désarme
Et si je préfère l'amour
D'une autre courtisane
Elle sera à mon dernier jour
Ma dernière compagne
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude
Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude.

Georges Moustaki-Il y'avait un jardin




{Parlé}C'est une chanson pour les enfants
Qui naissent et qui vivent entre l'acier
Et le bitume entre le béton et l'asphalte
Et qui ne sauront peut-être jamais
Que la terre était un jardin
Il y avait un jardin qu'on appelait la terre
Il brillait au soleil comme un fruit défendu
Non ce n'était pas le paradis ni l'enfer
Ni rien de déjà vu ou déjà entendu
Il y avait un jardin une maison des arbres
Avec un lit de mousse pour y faire l'amour
Et un petit ruisseau roulant sans une vague
Venait le rafraîchir et poursuivait son cours.
Il y avait un jardin grand comme une vallée
On pouvait s'y nourrir à toutes les saisons
Sur la terre brûlante ou sur l'herbe gelée
Et découvrir des fleurs qui n'avaient pas de nom.
Il y avait un jardin qu'on appelait la terre
Il était assez grand pour des milliers d'enfants
Il était habité jadis par nos grands-pères
Qui le tenaient eux-mêmes de leurs grands-parents.
Où est-il ce jardin où nous aurions pu naître
Où nous aurions pu vivre insouciants et nus,
Où est cette maison toutes portes ouvertes
Que je cherche encore et que je ne trouve plus.

4/11/10

PARQUES TEMÁTICOS

 


  




          http://www.vulcania.com/

Calcula, en euros, el precio de una estancia de dos días en cada uno de los parques temáticos, para un grupo de 15 alumn@s.

                  Busca y copia los vínculos de otros cinco parques temáticos franceses.

9/10/10

DISFRUTA VIRTUALMENTE DE ASÍS

Francisco nació en Asís, Italia, en el año 1182. Su padre se llamaba Pedro Bernardone y se dedicaba al comercio de tejidos. Su madre era de la Provenza y se llamaba Pica.
Pedro Bernardone viajaba a Francia para realizar su trabajo de comprar y vender telas .
Su hijo nació cuando Pedro se hallaba de negocios en Francia y por ese motivo la gente le puso el apodo de  "Francesco" (el francés), aunque le habían bautizado con el nombre de Juan.
La familia franciscana se inicia a partir de " El Francés"
Comienza por este vídeo de la Basílica de San Francisco, en Asís. Si quieres, puedes seguir viendo los demás vídeos de la colección y conocer mejor Asís y a los franciscanos.